cd
connexion perso

se souvenir de moi

Dijon (21), réunion le 22-10-2016

publié le 24-10-2016

Citoyens indignés et engagés : les premiers pas de la Fabrique citoyenne

Ce samedi 22 octobre s'est réuni pour la première fois, la Fabrique citoyenne, projet en gestation depuis quelques mois déjà. Autour de la table, une quinzaine de citoyennes et citoyens engagés, déçus, enragés, indignés, mais décidés à faire quelque chose.

Certaines et certains sont venus par curiosité. Beaucoup sont déjà engagés dans des associations à Dijon, dans des associations locales, voire chez les Zèbres ou Nuit debout, ou ailleurs.

Ils veulent pouvoir se donner un projet de société, faire qu'enfin les quartiers échangent entre eux! Le constat du cloisonnement entre quartier dijonnais peut surprendre certains. Et pourtant, certains quartiers se replient sur eux-mêmes ou sont cloisonnés des autres. Comment aider la jeunesse à entrer dans la vie citoyenne?

Comment lutter contre le gaspillage, comment promouvoir l'ostéopathie solidaire (séances gratuites pour celles etc eux qui n'y ont pas accès), comment aider ou sauver l'association Manège pour les enfants soufrant d'autisme, comment faire valoir la défense du droit des étrangers, comment faciliter la communication non violente, comment faciliter l'intelligence collective...

Ces projets entrent en résonance, au constat que nombre d'urgences sont laissés de coté, comme la pauvreté, singulièrement les sans domicile fixe, tandis qu'approche l'hiver. Mais quels outils et quelle organisation mettre en place?

La Fabrique citoyenne propose ainsi de mette en place des groupes de travail thématiques, suggérés par les participants eux-mêmes: économie, finance, jeunesse, santé, etc.

Rendez-vous est pris en novembre, pour les premiers ateliers de la Fabrique citoyenne.